top of page

Saine Colère

Un hystérique convoque dans son appel l'instance d'un père imaginaire, l'au-moins-Un non castré de la horde freudienne. Cet appel est un appel de désespérance qui n'en fini jamais d'espérer ce qui viendrait panser la plaie, rétablir la balance, reconnaître dans son infirmité -celle de l'hystérique- la possibilité même de venir asseoir l'autorité d'un Homme qui apparaîtrait comme non châtré. Cet homme qui n'en est pas un, vient prendre aux femmes ce caractère en négatif, venant se faire représentant de l'objet cause du désir. Au regard du phallus, il se situe du côté de l'être et non de l'avoir, d'où cette apparence souvent remarquée, ce lustre et ce brillant qui souvent séduisent et enchantent, cette différenciation du commun des mortels qui n'est en aucun cas une marque de superficialité puisqu'elle est au cœur même de la structure. Infirmité, disais-je. Infirmus, qui n'est pas ferme. Ce manque de fermeté est constitutif de l'hystérique. Il aura beau en faire des tonnes, être le plus bonhomme, le plus intelligent, habile, spectaculaire, drôle, performant, il lui manquera cet insigne, cette marque, cette frappe qui caractérise celui qui en est passé par la castration, ce coup de « verge » symbolique venue faire assomption, d'un réel aux effets toujours traumatique, d'une signification, d'un signifiant valant repère et boussole en ce qu'il vient interdire la possibilité d'être le phallus. Cette castration installe un ordre qui est celui de l'avoir, du moins celui de la faculté de venir l'utiliser et d'en jouir, d'en avoir l'usufruit. De ne pas l'être « il n'est pas sans l'avoir », ainsi Lacan repère-t-il ce qui situe la position mâle, alors qu'« une femme l'est sans l'avoir ». Mais il semble que l'hystérique ne consente pas à cette distribution injuste, qui n'est jamais un choix puisqu'elle s'opère du pouvoir arbitraire du signifiant, ne laissant au sujet aucune alternative à sa prise aliénatrice - d'être la conséquence logique du déroulement de sa chaîne. Il ne s'agit pas de remettre au jeune sujet un pouvoir d'interprétation qui serait gage de sa liberté – nous n'interprétons jamais qu'à partir d'un savoir et il est d'évidence psychanalytique que ce savoir, nous n'en sommes que les jouets, puisqu'il est inconscient. L'inconscient, ça n'est jamais que cette chaîne de signifiants qui nous constitue, ne faisant du sujet qu'un signifiant représenté par un autre, et ainsi de suite jusqu'au premier nœud de la chaîne dont l'origine est un x à jamais insoluble.

De cette distribution injuste, de ce dommage subi, de n'avoir pas été reconnu comme porteur et possesseur de l'instrument, l'hystérique en tirera une profonde insatisfaction, un sentiment d'exclusion nourrissant sa revendication et son appel à l'au-moins-Un, ce père imaginaire, ce surhomme, au-dessus de ces pauvres bonshommes castrés, bien empêchés de venir incarner la gloire du Père, de n'en être que de simples véhicules, représentants, ombres d'hommes toujours un peu stupides d'obéir à une Loi dont ils ne comprennent pas l'essence. Ainsi, l'hystérique est un grand rebelle, il ne s'en laisse pas conter. Cependant, il ne compte pas sans sa laisse. Car c'est là que réside le drame de l'hystérique. De viser à rejoindre ce père imaginaire, il n'en demeure pas moins dans la nostalgie de « ne l'avoir pas été » : pas été, quoi ? Castré. Je pense que l'hystérique est sur ce fil, ce fil instable entre deux pôles dont il ne sait lequel rejoindre, tirant vainement sur chacun des bouts mais empêché par la structure qui ne peut conjoindre les tensions vers l'avoir et l'être. Tensions, car des deux plate-formes aux extrémités du fil, aucun névrosé ne peut parvenir.

Cette marque de la castration dont l'hystérique a la nostalgie en même temps que le dégoût produit un effet qui détermine la bipolarité naturelle du caractère de l'hystérique, l'aspect protéiforme de ses manifestations symptomatiques, les tentatives précaires des résolutions de l'équation du conflit en empruntant tout à tour aux algèbres paranoïaques, pervers, etc. (Notons que le mot algèbre vient de l'arabe Al-Jabr qui signifie « réduction d'une fracture » - Jabr désigne également la « consolation »). C'est également ce qui fait la finesse de ces individus, leur capacité à voir -puisqu'ils se détachent toujours du tableau, ils ont appris à l'observer avec un plaisir esthète et la curiosité d'un étranger absent de tout pays, très capables dans l'interprétation mais toujours embarrassés dans le choix de la langue (on s'amusera de constater le cas princeps d'Anna O. -inventeuse de la talking cure- qui en vînt à oublier l'usage de sa langue maternelle). Ces grands voyeurs, capables d'une grande empathie, sont donc de fins psychologues, des acteurs nés, des voyageurs de l'âme humaine, des artistes féconds, des militants et défenseurs de grande cause, des infirmiers (infirmus, encore une fois), toute carrière dont les lignes de perspective convergent vers la réparation d'un dol qui n'en finit pas de ne pas se réparer.


Ce dol, dont la faute et le dédommagement sont adressés au Père, s'adressent fondamentalement à un père qui n'a pas su faire justice, qui a exclu l'hystérique de sa position virile, le laissant obligé de « faire l'homme », dans un faux-semblant, une comédie, une représentation évanescente en même temps qu'il tente de "faire l'Homme" avec un grand « H », de le réaliser comme non castré, - ce qui ne laisse à l'hystérique pas beaucoup de repos, entretenant ainsi une tension fragile dont le corps est souvent la victime. Si ce père n'a pas su faire justice, ça n'est pas nécessairement par la violence de l'arbitraire, mais parce qu'il est lui-même meurtri, faible, diminué, incapable de manier le bâton ou indifférent à son usage, n'ayant jamais su souffler sur sa progéniture les signifiants de la virilité, faire usage du sceptre, se réclamer de la Loi pour venir y inscrire son héritier dans sa dignité, le reconnaître légitimement comme l'un des siens. Les deux positions laissent au sujet cette frustration de n'avoir été l'objet d'aucun investissement, faisant acte de filiation, et ce sentiment – ce fantasme- d'exclusion, cette position Autre dont les conséquences seront plus ou moins importantes et toujours repérables dans la compulsion de répétition.

Posts récents

Voir tout

Une vidéo de Bastien Vivès dans son atelier. Je remarque qu'il porte une alliance – il n'est pourtant pas marié. Il fredonne son plaisir à l'ouvrage, la main gauche tapotant les commandes du clavier,

Nous sommes découpés par les mots. Et il serait vain de vouloir s'en extraire par le vide de l'esprit ou le plein du corps, les deux n'étant parents que de la mort. La pleine conscience, qui semble pa

« Je est un autre », dit le poète. Mais lequel ? « Le grand », pourrait répondre le psychanalyste après Lacan. L'Autre avec un grand A, c'est la notion princeps de la terminologie lacanienne. Si son a

bottom of page